NOUS NE POUVONS PAS MELANGER LE PLAN INFERIEUR ET LE PLAN SUPERIEUR

INDIVIDUELLEMENT ET UNIVERSELLEMENT, CECI EST IMPOSSIBLE.

VOUS NE NE POUVEZ PAS RÉINTÈGRER LE PLAN SUPÉRIEUR SANS RENONCER A VOUS-MÉME.

L'UN EST DE l'EGO. L'AUTRE EST LE SOI PARFAIT OU MOI SUPERIEUR.

Le Royaume de Dieu

Signification de l'appellation :

Le Royaume de Dieu (ou des Cieux)      

                                                                                              

Combien sont morts en sacrifiant leur vie pour la gloire de fausses croyances. Encore de nos jours certains mouvements religieux font croire aux hommes qu’en donnant leur vie pour défendre leur cause ils gagneront le Royaume de Dieu. Quel manque de connaissance, en réalité le Royaume de Dieu est à l'intérieur de nous-même, alors comment peut-on proclamer une telle monstruosité, et endoctriner des individus sans défense "Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit" (2 Corinthiens 6-16). "L'Esprit de Dieu habite en vous" (1 Corinthiens 3-16).

Qu'est ce que le Royaume de Dieu ?

Le Royaume de Dieu est tout simplement la Conscience Universelle et individuelle de Dieu. Son ESPRIT créateur remplit tout l'univers et manifeste, par le pouvoir de l’atome, l'ensemble de la création (homme compris) "Est-ce que je ne remplis pas le ciel et la terre?" (Jérémie 23-24).

L’esprit de la Conscience de Dieu est composé de deux sphères. Celles-ci sont divisées en sept états de conscience ou dimensions. Les deux sphères de l’Esprit Saint comprennent chacune trois états de conscience, elles sont séparées par un état de conscience neutre. Celui-ci délimite le monde spirituel ou réel et le monde matériel ou irréel. Ce dernier est dit “irréel” parce que l’humanité vit des expériences en fonction des états d’esprit relatifs à la conception imparfaite de la conscience dualiste qui asservit son corps psychique pendant de nombreux siècles.

La première sphère de la Conscience parfaite de l’Esprit de Dieu est répartie en trois états de Conscience ou dimensions.

Le 7ème est la conscience de Dieu, le Père Universel ou l’Amour omniscient.

Le 6ème est la Conscience de l’Esprit Saint  ou Conscience Supérieure                                                                                           

Le 5ème est la conscience du Soi de Dieu (Moi Supérieur) le Fils de Dieu.

Cette sphère dit “Spirituelle” définit le Royaume de Dieu et maintient toute la structure atomique du monde visible (ou matériel).

Puis vient l’état de conscience ou 4ème dimension, c’est la porte qui sépare le monde spirituel du monde matériel. Cet état de conscience est divisé en deux parties, en surface il perçoit le monde extérieur ou irréel et derrière le voile du pouvoir obscurcissant de Dieu, cet état de conscience permet de percevoir le monde intérieur ou réel (le Royaume de Dieu).

Ensuite vient la sphère dite “matérielle” répartie en trois états de conscience ou dimensions.

Le 3ème est le principe du pouvoir de discrimination et de l’attachement.

Le 2ème est le principe de l’activité, de l’affectivité et de la douleur.

Le 1er est le principe de l’ignorance, des désirs concupiscents du moi inférieur et de l’adversité.

Ces trois états de conscience sont soumis au pouvoir obscurcissant et aux lois de Dieu. C’est par la combination du pouvoir créateur de ces états de conscience que se manifestent la vie, le mouvement et l’être dans toute la création.

(La définition complète de l’activité de cette sphère sera exposée dans les prochains magazines).

Dans les Ecrits Saints la sphère spirituelle est appelée le Royaume de Dieu, les cieux sont les sept états de conscience dans lesquels se manifeste la création, le ciel et la terre sont: pour le ciel la sphère de la Conscience spirituelle et pour la terre la sphère de la conscience matérielle.

Si l’homme n’avait pas créé une conscience imparfaite dans le coeur de la sphère matérielle, il y a des millions d’années, le monde serait parfait. Puisque les œuvres parfaites de Dieu sont déjà créées depuis la fondation du monde "…Venez vous qui êtes bénis de mon Père ; recevez en héritage le royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde" (Matthieu 25-34). Nous pouvons les manifester si nous réintégrons la sphère spirituelle. Ce retour dans notre véritable demeure s'accomplit en nous-même par le renoncement de soi-même (1er commandement).

L'Arbre de vie symbolise notre axe cérébro-spinal, il est la partie essentielle de notre être parce qu'il est le pilier central des sept états de conscience répartis dans sept centres vitaux. Ceux-ci gouvernent les consciences psychiques et physiques de notre corps. (C'est par ces sept états de conscience que nous avons la vie, le mouvement et l'être).

Mais tant que l'homme est enfermé en lui-même dans la sphère matérielle ou atomique des états de conscience inférieurs (situés dans les trois centres vitaux du bas du corps), (1er, 2ème et 3ème) il est soumis à la dualité. Et, la loi de cause->effet le contraint inconsciemment à faire l'expérience de tout ce qu'il pense et croit avec conviction, ce qu'il contemple et ce qu'il désire (en bien ou en mal).

Mais sachez que dans la sphère de cette conscience l'homme est séparé de son unité par le pouvoir obscurcissant de Dieu, ce qui provoque en son inconscient la vision et la crainte du mal. Hélas selon la loi divine il est écrit que tout ce que l'homme craint il sera obligé de le vivre psychiquement, physiquement ou matériellement "Il n'y a pas de crainte dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte, car la crainte implique un châtiment, et celui qui craint n'est point parfait dans l'amour" (1 Jean 4-18). Cette sphère est appellée dans les Ecrits Saints le monde des ténèbres. A cause de l'activité de cette conscience en son esprit créateur l'homme est prisonnier de la relativité du bien et du mal, de ce fait il en fait l'expérience dans son corps.

L'homme tente de conquérir l'espace mais il ignore qu'il créé lui-même son propre malheur. Il est tellement hypnotisé par la volonté de son moi inférieur de posséder les richesses matérielles qu'il oublie de se connaître en vérité.

Alors voyez-vous le Royaume de Dieu appartient à celui qui renonce à lui-même, non par la mort mais par la transcendance de son esprit individuel instauré dans la partie relative de l'âme qui, en réalité, appartient à Dieu.

"Au vainqueur je donnerai à manger l'arbre de vie qui est dans le paradis de Dieu" (Apocalypse 2-7)